Category Archives: Revue de presse

[Revue de Presse] Les actualités de la politique métropolitaine d’appui au commerce

Le Dauphiné Libéré dresse un premier bilan du dispositif d’aides directes de la Métropole aux commerces, porté par Guy Jullien, conseiller délégué aux commerces, à l’artisanat et aux PME et membre du groupe ADIS. 37 dossiers ont été validés en 2016, pour un montant total d’aides de 195200€. En 2017 (de janvier à mai) ce sont 21 dossiers traités, avec 67000€ d’aides, et un prévisionnel de 200 000€ pour 70 dossiers sur la totalité de l’année. L’article est accompagné de témoignages de commerçants ayant bénéficiés de l’aide, comme Régis Georges, sommelier à SAint-Egrève, qui explique la simplicité administrative pour demander cette subvention. Cette aide à l’investissement lui a finalement permis de doubler sa surface de vente et d’augmenter sa fréquentation et son chiffre d’affaires.

Ce dispositif d’aides s’inscrit dans l’actualité dense de la politique commerce de la Métropole. Ainsi, Guy Jullien présentait lors d’une conférence de presse le mardi 20 juin une démarche innovante de cross canal pour la zone commerciale Comboire. Le cross canal permet aux clients de bénéficier de plusieurs canaux de distribution, en rapprochant le commerce de proximité et la vente en ligne sur internet

En savoir plus sur la démarche de cross canal

Le Conseiller Délégué aux commerces, à l’artisanat et aux PME a également présenté plusieurs délibérations d’importance lors du Conseil Métropolitain du 30 juin. Il a notamment présenté le soutien de Grenoble-Alpes Métropole aux Unions Commerciales, qui s’élève à 137 400€, dont 50 000€ pour l’association des Union Commerciales LabelVille. Ces subventions permettront d’aider les associations dans leur fonctionnement, mais surtout de subventionner des projets d’animations et de développement.

Retrouvez la présentation de ce soutien aux Unions Commerciales par Guy Jullien

[Revue de presse] DL 06/02/2017 « Lyon-Turin: la Métropole paiera, à condition que… »

Le Dauphiné Libéré du 06 février relate l’adoption par le Conseil Métropolitain d’un vœu qui affirme la volonté métropolitaine de ne financer le projet ferroviaire du Lyon-Turin qu’à la condition que sa réalisation amène une amélioration pour la desserte ferroviaire sur le territoire de la Métropole. Le débat ne portait donc pas sur le projet en lui-même mais sur la place qu’occuperait la Métropole dans les négociations avec l’Etat, comme l’a indiqué Christophe Ferrari: « le sujet, ici, n’est pas le tunnel international ou le tracé, ce qui nous intéresse c’est ce qu’on appelle les accès secondaires du dossier, c’est le temps de parcours entre Grenoble et Paris, entre Grenoble et l’aéroport de Saint-Exupéry, c’est la ponctualité de nos TER. Aujourd’hui, « une opportunité s’ouvre, puisque le secrétaire d’Etat Alain Vidalies a souhaité engager une mission de réflexion sur la programmation des accès. Le débat est là, sur la table, et par ce vœu, nous affirmons avec force que nous y prendrons toute notre part. Nous demandons donc que soit améliorée de façon significative, dans les plus brefs délais, la desserte ferroviaire voyageurs et fret de notre agglomération.

Un amendement du groupe Métropole d’Avenir proposant la création d’un comité de suivi composé des présidents des groupes politiques de la Métropole, a été adopté.

Vous pouvez retrouver l’article complet dans l’édition du 06 février du Dauphiné Libéré, ainsi que les débats sur la chaîne Youtube de la Métropole.

[Revue de presse] DL 17/12/2016 « Le conseil de la Métropole débattait hier, entre autres, de son Projet d’aménagement et de développement durables »

Le Dauphiné Libéré du 17 décembre revient sur le Conseil Métropolitain de la veille, où l’ordre du jour était notamment consacré au débat sur le Projet d’aménagement et de développement durables (PADD). Ce débat a été en grande partie consacré au projet Neyrpic, un projet commercial sur la commune de Saint-Martin-d’Hères prévoyant 89 commerces, 9 moyennes surfaces, et 24 000 m² de surface de vente.

Guy Jullien, membre du groupe ADIS et conseiller délégué à l’artisanat et au commerce, est intervenu sur ce sujet: « J’ai découvert ce projet Neyrpic dans la presse. Je regrette de pas avoir été associé à ce projet alors que je l’avais pourtant demandé. Je propose de mener une étude commerciale sur ce secteur, permettant de mesurer si l’offre commerciale correspond aux besoins. Là, on pourra discuter avec l’aménageur pour rester dans un équilibre ».

Vous pouvez retrouver les interventions des membres du groupe ADIS sur le PADD dans un article dédié.

 

[Revue de presse] Vaulnaveys-le-Haut: le conseil municipal d’enfants invité par la Métropole grenobloise

Le Dauphiné Libéré du 16 décembre relate l’invitation de Grenoble-Alpes Métropole au conseil municipal des enfants de Vaulnaveys-le-Haut. La trentaine d’enfants étaient accompagnés par le maire de la commune Jean-Yves Porta, ainsi que par Yann Echinard, adjoint à l’origine de ce projet. Les jeunes Vaulnaviards ont été accueillis dans les salons du Stade des Alpes par Marie-José Salat, vice-présidente de la Métropole en charge de la participation citoyenne, l’éducation et la lutte contre les discriminations. Après un temps de présentation, les enfants ont échangé en groupes de travail. Selon Jean-Yves Porta et Yann Echinard: « il faut encourager les espaces de rencontres et les projets entre conseils de jeunes, y compris avec d’autres départements. Leur permettre ainsi de communiquer, d’échanger leurs expériences, en les accompagnant, en leur donnant des moyens et du temps. »

Vous pouvez retrouver l’article en intégralité dans l’édition du 16 décembre du Dauphiné Libéré.

[Revue de presse] DL 05/11/2016 « Cœurs de ville (village), cœurs de Métropole: tout le monde en veut ! »

Le Dauphiné Libéré relate le Conseil Métropolitain du 4 novembre, et en particulier les débats autour des projets « Cœurs de ville, cœurs de Métropole » des communes de Meylan et du Fontanil.

Le projet du Fontanil prévoit une piétonisation du centre village, tandis que le projet Meylanais modifie en profondeur l’organisation des déplacements sur Innovaley, dont notamment « la requalification de l’avenue du Granier, avec dès 2019 un transport en commun en site propre sur le tronçon central« .

Françoise Gerbier, maire de Venon et membre du groupe ADIS, s’est félicitée de l’unanimité sur ces deux projets, « alors qu’il y avait eu des votes contre lors de la première délibération Cœurs de ville/Cœurs de Métropole« .

Retrouvez l’article dédié au Conseil Métropolitain du 4 novembre sur le site internet du Dauphiné Libéré ou dans l’édition du 5 novembre 2016.

[Revue de presse] DL 05/10/2016: « La participation au MIPIM 2017, salon mondial de l’immobilier, est très loin de faire l’unanimité »

Le Dauphiné Libéré du 05 octobre relate le débat autour de la participation de la Métropole à l’édition 2017 du Marché international des professionnels de l’immobilier d’entreprises (MIPIM). Les débats se sont notamment concentrés sur la nécessité de définir une stratégie territoriale en matière d’attractivité économique, et sur le besoin de participer à ce type de salon avec les territoires voisins afin de réduire la participation métropolitaine.

Jacques Nivon, président du groupe ADIS, est intervenu au cours de ces débats, rappelant les engagements qui avaient été pris lors du vote de la participation au MIPIM pour l’édition précédente, et notamment la constitution d’un groupe de travail rassemblant les groupes politiques de la Métropole, afin de définir collectivement la stratégie de la Métropole en matière de développement économique. Il a constaté et regretté que ces engagements n’aient pas été tenus, malgré quelques évolutions, comme la participation de l’Université au côté de la Métropole.

Jean-Pierre Villoud, membre du groupe ADIS et maire de Mont-Saint-Martin, a finalement exprimé la position du groupe:

jp_villoud

« Nous avons constaté les progrès qui ont été faits en terme de maîtrise des coûts, et nous sommes satisfait d’avoir eu des éléments clairs sur la participation de la Métropole à ce type de salon. Ces progrès ne masquent pas un certain nombre de lacunes, persistantes: nous sommes toujours seuls à y aller, et le groupe de travail décidé l’année dernière afin de travailler sur ce dossier n’est, à ce jour, pas opérationnel. Ce groupe de travail doit être crée dans les meilleurs délais, et que l’on soit plus innovant dans notre façon de défendre ce salon. Nous devons savoir pourquoi les collectivités sollicitées ne nous ont pas répondu favorablement, et trouver des solutions pour les fédérer. Enfin, il semble nécessaire de revoir notre offre immobilière, qui a peut-être pris quelques rides, dans la mesure où la Métropole a aujourd’hui la responsabilité du foncier. Bref, passer à la vitesse supérieure, afin de nous donner toutes les chances de montrer notre dynamisme. Cette politique passe peut être par le réexamen de notre politique économique, pour revoir nos objectifs et nos moyens. Nous sommes conscients que la participation à ce type de salon s’évalue après plusieurs années. Alors, faisons ce travail, constituons ce groupe poly-politique d’ici la fin de l’année. A cette condition, le groupe ADIS votera en majorité cette délibération ».

La délibération a finalement été adoptée par  65 voix pour, 53 contre et 3 abstentions. Un amendement de l’exécutif, précisant notamment la constitution d’un groupe de travail sur ces questions, a également été adopté.

Retrouvez l’article du Dauphiné Libéré sur leur site internet ou dans l’édition du mercredi 5 octobre 2016.

[Revue de presse] DL 13/10/2016 – ADIS et les « chantiers importants » qui attendent la Métropole

Le Dauphiné Libéré dans son édition du 13 octobre relate l’Assemblée Générale du groupe qui s’est tenue vendredi 7 octobre à Venon. L’occasion, « autour du président Jacques Nivon, de revenir sur l’année écoulée et les chantiers importants qui attendent la Métropole et les communes ». Un bilan de l’année passée a également été dressé, en évoquant notamment la question de « l’iniquité de traitement entre les collégiens de la Métropole et les collégiens du reste du département en matière de transport scolaire » qui a amené l’adoption  « d’un tarif scolaire différencié selon le niveau de desserte en transport en commun des zones de la Métropole ». Le transfert de la compétence a également été évoqué, en soulignant le travail mené par le groupe au sein de la Commission locale d’évaluation des charges transférées (CLECT) pour garantir la neutralité, la soutenabilité financière et le caractère équitable de ce transfert pour les budgets communaux et métropolitains.

Retrouvez l’article complet dans l’édition du 13 octobre du Dauphiné Libéré

Plus d’information sur l’Assemblée Générale du groupe ADIS dans la lettre d’information n°15

 

[Revue de presse] DL 03/07/2016: « Agglo Grenobloise, Voironnais et Grésivaudan, tous ensemble ! »

Le Dauphiné Libéré relate le vote unanime du Conseil Métropolitain sur le renforcement des coopérations interterritoriales entre la Communauté de commune du Grésivaudan, la communauté d’Agglomération du Pays Voironnais, et Grenoble-Alpes Métropole. Le Président de la Métropole, Christophe Ferrari, a ainsi indiqué que « dans bien des dossiers comme les déchets, l’eau, le développement économique, les déplacements, il faut dépasser les frontières de nos territoires ». Cette coopération se traduira par l’adoption d’une charte fondatrice au second semestre 2016 et par la création d’un syndicat mixte SRU ouvert au Département et à la Région.

Jacques Nivon est intervenu en Conseil Métropolitain sur ce sujet, soulignant la nécessité que « tous les groupes politiques des trois collectivités soient associés à la démarche d’élaboration de la charte fondatrice » et rappelant combien il était important « que les habitants restent au centre de nos préoccupations ».

[Vidéo] Un nouveau système de tri pour tous les plastiques – France 3 Alpes

France 3 Alpes réalise un reportage sur la simplification des consignes de tri dans la Métropole Grenobloise et ses territoires voisins (Grésivaudan, Matheysine etc…). Depuis le 1er juin, tous les emballages, qu’ils soient en plastique, en métal ou en carton, peuvent être jetés dans la poubelle « Je Trie ». Cette simplification des consignes de tri fait de la Métropole une pionnière en la matière, avec l’objectif d’augmenter de 15% le volume de déchets recyclables.

Le reportage de France 3 Alpes au site de tri Athanor

Plus d’informations sur la simplification des consignes de tri sur le site de la Métropole

[Revue de Presse] DL 12/05/2016 Visite de Martine Pinville au CFA-IMT

Guy Jullien, conseiller délégué à l’artisanat, au commerce et aux petites et moyennes entreprises, représentait hier la Métropole à l’occasion de la visite de Martine Pinville au Centre de formation d’apprentis de la CCI de Grenoble. Secrétaire d’état chargée du commerce et de l’artisanat, Martine Pinville visitait le CFA-IMT dans le cadre de la Semaine de l’apprentissage.

L’article complet du Dauphiné Libéré sur leur site internet [réservé aux abonnés] et dans l’édition du 12/05/2016.

1 2 3