Category Archives: Revue de presse

[Revue de presse] 18 juin 2018 : Encore plus de mobilité du côté du Grand sud de l’agglo

Le Dauphiné Libéré revient sur le renforcement de l’offre de mobilités dans le sud grenoblois :

 » Un premier pas vers plus de mobilité pour le Grand sud avait été franchi en septembre 2017 : la desserte du bassin vizillois a été améliorée avec la création des lignes TAG Proximo 23 et Flexo 70 et 71. Sans oublier le renforcement des lignes TAG Flexo 65 et 67.

Le 3 septembre prochain, le service ira encore plus loin avec la restructuration de la desserte de l’axe Les Saillants, Vif, Varces avec la création de deux lignes : les Proximo 25 et 26, pour des liaisons directes vers le centre-ville de Grenoble, Échirolles et Le Pont-de-Claix (lire ci-dessous). L’amélioration de la desserte de Vizille sera aussi poursuivie. Le SMTC insiste aussi sur sa volonté d’offrir une vraie complémentarité avec la ligne TER.

C’est aussi tout nouveau : l’expérimentation “Chronopro” est lancée dès aujourd’hui (lire ci-dessous) à Saint-Pierre et Notre-Dame-de-Mésage, afin de relier Vizille grâce à un transport à la demande en ligne. »

[Revue de presse] : retour sur le conseil métropolitain du 25 mai

Le Dauphiné libéré revient sur le conseil du 25 mai dernier et sur le projet Cœurs de ville, cœurs de Métropole – Vizille : un enjeu important pour la commune identifiée comme un pôle de vie majeur dans l’agglomération. « Vizille est une pépite de l’agglomération à laquelle nous devons redonner plus de visibilité.(…) La piétonnisation sera au rendez-vous sur la place (du Château) mais aussi sur les rues en étoile qui irriguent le centre-bourg, de même qu’un point M de mobilités à Clairefontaine ».

[Revue de presse] Eau potable : un chantier d’envergure pour sécuriser le réseau de 300 habitants

Le Dauphiné Libéré revient sur le chantier en cours à Séchilienne.

Les hameaux situés sur la partie haute de la commune font l’objet depuis le mois d’octobre 2017 de travaux de rénovation, de sécurisation et de restructuration avec la pose de près de 3 km de canalisation. Un investissement d’1 million d’euros HT pour garantir un réseau pérenne et de qualité que la commune n’aurait pu financer seule. Avant que la compétence eau ne bascule à la Métro, Séchilienne ne pouvait en effet consacrer que 40 000 euros par an à ce poste de dépenses.

Cœurs de ville, cœurs de Métropole Grenoble: un point d’étape six mois après le lancement des travaux

Trois délibérations sur la poursuite du projet Cœurs de ville/Cœurs de Métropole (CVCM) Grenoble ont amené des échanges sur le projet six mois après le lancement des travaux. Le Dauphiné Libéré du 12 novembre relate ce débat, avec notamment un premier bilan du nouveau plan de circulation. Selon les données collectées par le comité de suivi du projet, qui rassemble l’intégralité des groupes politiques de la Métropole, ce nouveau plan de circulation ne perturberait pas les entrées et sorties de ville, pas plus que les grands axes. Sur l’évolution de la pollution, Ludovic Bustos, vice-président en charge du projet : « nous manquons de données consolidées mais le travail est engagé ». De nouvelles données sur la pollution et sur la situation des commerces seront communiquées au comité de suivi au cours du mois de décembre.

Guy Jullien, membre du groupe ADIS et vice-président aux commerces, à l’artisanat et aux PME, est intervenu lors des débats, évoquant notamment la situation économique du centre-ville et la politique de la Métropole en la matière:

[Revue de Presse] Les actualités de la politique métropolitaine d’appui au commerce

Le Dauphiné Libéré dresse un premier bilan du dispositif d’aides directes de la Métropole aux commerces, porté par Guy Jullien, conseiller délégué aux commerces, à l’artisanat et aux PME et membre du groupe ADIS. 37 dossiers ont été validés en 2016, pour un montant total d’aides de 195200€. En 2017 (de janvier à mai) ce sont 21 dossiers traités, avec 67000€ d’aides, et un prévisionnel de 200 000€ pour 70 dossiers sur la totalité de l’année. L’article est accompagné de témoignages de commerçants ayant bénéficiés de l’aide, comme Régis Georges, sommelier à SAint-Egrève, qui explique la simplicité administrative pour demander cette subvention. Cette aide à l’investissement lui a finalement permis de doubler sa surface de vente et d’augmenter sa fréquentation et son chiffre d’affaires.

Ce dispositif d’aides s’inscrit dans l’actualité dense de la politique commerce de la Métropole. Ainsi, Guy Jullien présentait lors d’une conférence de presse le mardi 20 juin une démarche innovante de cross canal pour la zone commerciale Comboire. Le cross canal permet aux clients de bénéficier de plusieurs canaux de distribution, en rapprochant le commerce de proximité et la vente en ligne sur internet

En savoir plus sur la démarche de cross canal

Le Conseiller Délégué aux commerces, à l’artisanat et aux PME a également présenté plusieurs délibérations d’importance lors du Conseil Métropolitain du 30 juin. Il a notamment présenté le soutien de Grenoble-Alpes Métropole aux Unions Commerciales, qui s’élève à 137 400€, dont 50 000€ pour l’association des Union Commerciales LabelVille. Ces subventions permettront d’aider les associations dans leur fonctionnement, mais surtout de subventionner des projets d’animations et de développement.

Retrouvez la présentation de ce soutien aux Unions Commerciales par Guy Jullien

[Revue de presse] DL 06/02/2017 « Lyon-Turin: la Métropole paiera, à condition que… »

Le Dauphiné Libéré du 06 février relate l’adoption par le Conseil Métropolitain d’un vœu qui affirme la volonté métropolitaine de ne financer le projet ferroviaire du Lyon-Turin qu’à la condition que sa réalisation amène une amélioration pour la desserte ferroviaire sur le territoire de la Métropole. Le débat ne portait donc pas sur le projet en lui-même mais sur la place qu’occuperait la Métropole dans les négociations avec l’Etat, comme l’a indiqué Christophe Ferrari: « le sujet, ici, n’est pas le tunnel international ou le tracé, ce qui nous intéresse c’est ce qu’on appelle les accès secondaires du dossier, c’est le temps de parcours entre Grenoble et Paris, entre Grenoble et l’aéroport de Saint-Exupéry, c’est la ponctualité de nos TER. Aujourd’hui, « une opportunité s’ouvre, puisque le secrétaire d’Etat Alain Vidalies a souhaité engager une mission de réflexion sur la programmation des accès. Le débat est là, sur la table, et par ce vœu, nous affirmons avec force que nous y prendrons toute notre part. Nous demandons donc que soit améliorée de façon significative, dans les plus brefs délais, la desserte ferroviaire voyageurs et fret de notre agglomération.

Un amendement du groupe Métropole d’Avenir proposant la création d’un comité de suivi composé des présidents des groupes politiques de la Métropole, a été adopté.

Vous pouvez retrouver l’article complet dans l’édition du 06 février du Dauphiné Libéré, ainsi que les débats sur la chaîne Youtube de la Métropole.

[Revue de presse] DL 17/12/2016 « Le conseil de la Métropole débattait hier, entre autres, de son Projet d’aménagement et de développement durables »

Le Dauphiné Libéré du 17 décembre revient sur le Conseil Métropolitain de la veille, où l’ordre du jour était notamment consacré au débat sur le Projet d’aménagement et de développement durables (PADD). Ce débat a été en grande partie consacré au projet Neyrpic, un projet commercial sur la commune de Saint-Martin-d’Hères prévoyant 89 commerces, 9 moyennes surfaces, et 24 000 m² de surface de vente.

Guy Jullien, membre du groupe ADIS et conseiller délégué à l’artisanat et au commerce, est intervenu sur ce sujet: « J’ai découvert ce projet Neyrpic dans la presse. Je regrette de pas avoir été associé à ce projet alors que je l’avais pourtant demandé. Je propose de mener une étude commerciale sur ce secteur, permettant de mesurer si l’offre commerciale correspond aux besoins. Là, on pourra discuter avec l’aménageur pour rester dans un équilibre ».

Vous pouvez retrouver les interventions des membres du groupe ADIS sur le PADD dans un article dédié.

 

[Revue de presse] Vaulnaveys-le-Haut: le conseil municipal d’enfants invité par la Métropole grenobloise

Le Dauphiné Libéré du 16 décembre relate l’invitation de Grenoble-Alpes Métropole au conseil municipal des enfants de Vaulnaveys-le-Haut. La trentaine d’enfants étaient accompagnés par le maire de la commune Jean-Yves Porta, ainsi que par Yann Echinard, adjoint à l’origine de ce projet. Les jeunes Vaulnaviards ont été accueillis dans les salons du Stade des Alpes par Marie-José Salat, vice-présidente de la Métropole en charge de la participation citoyenne, l’éducation et la lutte contre les discriminations. Après un temps de présentation, les enfants ont échangé en groupes de travail. Selon Jean-Yves Porta et Yann Echinard: « il faut encourager les espaces de rencontres et les projets entre conseils de jeunes, y compris avec d’autres départements. Leur permettre ainsi de communiquer, d’échanger leurs expériences, en les accompagnant, en leur donnant des moyens et du temps. »

Vous pouvez retrouver l’article en intégralité dans l’édition du 16 décembre du Dauphiné Libéré.

[Revue de presse] DL 05/11/2016 « Cœurs de ville (village), cœurs de Métropole: tout le monde en veut ! »

Le Dauphiné Libéré relate le Conseil Métropolitain du 4 novembre, et en particulier les débats autour des projets « Cœurs de ville, cœurs de Métropole » des communes de Meylan et du Fontanil.

Le projet du Fontanil prévoit une piétonisation du centre village, tandis que le projet Meylanais modifie en profondeur l’organisation des déplacements sur Innovaley, dont notamment « la requalification de l’avenue du Granier, avec dès 2019 un transport en commun en site propre sur le tronçon central« .

Françoise Gerbier, maire de Venon et membre du groupe ADIS, s’est félicitée de l’unanimité sur ces deux projets, « alors qu’il y avait eu des votes contre lors de la première délibération Cœurs de ville/Cœurs de Métropole« .

Retrouvez l’article dédié au Conseil Métropolitain du 4 novembre sur le site internet du Dauphiné Libéré ou dans l’édition du 5 novembre 2016.

1 2 3