Monthly Archives: mars 2016

Lettre d’information n°11: 2016, une année pour définir notre projet de territoire

 

Comme pour nos communes, la construction du budget métropolitain est un exercice difficile tant notre capacité d’action est contrainte par le contexte économique national. Nous devons aussi supporter et surmonter les effets du Pacte de responsabilité pour ne pas succomber au couperet financier que subissent bien de nos collectivités et de nos administrés (6 millions d’Euros en 2016). L’analyse du budget se révèle tout aussi difficile tant le contour de nos compétences se modifie et il est compliqué de pouvoir ainsi comparer et se projeter.

C’est pourquoi, nous avons proposé à l’occasion du vote du budget le 4 mars dernier de changer le mode de construction des budgets à venir. Cela, de manière à faire jouer pleinement le rôle de notre force démocratique et à renforcer l’appropriation politique des chiffres qui sont travaillés avec rigueur par les services, les Vice-Présidents et conseillers délégués. Nous sommes depuis 2 ans en train d’absorber des nouvelles compétences ; cela complique la lisibilité des chiffres, leur analyse et leur traduction en priorités. Les orientations politiques et les arbitrages sont portés par notre exécutif mais la lisibilité, la compréhension des choix que nous faisons doit être accessible à l’ensemble des élus de notre assemblée.

Nous avons cette année des défis majeurs à relever : contenir nos dépenses de fonctionnement tout en repensant notre organisation humaine pour la stabiliser. C’est sans doute le chantier le plus important : offrir un cadre clair à nos agents, un cadre au service d’un projet compris et partagé par tous. Cet enjeu apparaît explicitement dans cette présentation budgétaire, reste à s’en saisir et à avancer collectivement.

Un autre défi important sera celui de l’organisation de la compétence voirie et espaces publics. Comment optimiser l’intervention métropolitaine pour offrir un service de qualité avec, au total, moins de moyens ? Nous devrons collectivement faire preuve de sobriété, nous approprier de nouveaux référentiels, de nouveaux standards. Il faudra toujours agir avec en tête une vision d’ensemble de notre Métropole et la conscience des priorités, ce sera le grand chantier de la priorisation des travaux avec l’adoption de critères objectifs pour obtenir l’adhésion de tous.

L’élaboration du PLUi que nous lançons cette année sera enfin un marqueur important de notre mandat. Il formalisera nos priorités et sera un document de référence pour l’action de nos communes. Ce document réglementaire devra répondre à l’enjeu de l’équilibre de l’organisation territoriale. Transversal à toutes nos politiques, il devra traduire les objectifs structurants de notre projet métropolitain. Nous nous félicitons donc que notre Métropole s’engage dans la définition de son projet. Il s’agit là d’un travail collectif de réflexion non seulement sur le processus de métropolisation mais aussi sur la façon dont nous construisons ensemble cette Métropole qui est avant tout la propriété des habitants dans leur diversité. Construire collectivement, c’est fédérer autour d’un projet, c’est créer de la connaissance, du respect mutuel et de la confiance et c’est ce à quoi notre groupe s’emploie.

Signature Jacques Nivon3

 

 

 

 

 

 

Retrouvez la lettre d’information n°11 dans son intégralité: Budget 2016, augmentation de la TEOM…