[Allocutions] : retrouvez les interventions des membres du groupe ADIS lors du dernier conseil

Françoise Cloteau intervient au sujet du transfert de la compétence emploi et insertion : la puissance métropolitaine est la plus à même d’accompagner nos habitants car la plus à même d’offrir une équité de service et de les rapprocher des acteurs économiques locaux.

Elle est également intervenue au sujet de l’arrêt du projet de PLUI réalisé dans la dentelle au plus près des réalités de nos communes de la plus grande à la plus petite : au cœur de ce projet, et le groupe ADIS y tient : la modération de la consommation foncière avec la volonté de préserver nos paysages et de reclasser une centaine d’hectares en faveur de l’agriculture.

Elle présente enfin une délibération foncière qui acte la cession d’un terrain sur les communes de Pont de Claix et de Champagnier pour réinstaller le groupement des carriers, une délibération stratégique pour avancer sur la création de l’aire de grand passage des gens du voyage.

Au sujet de la délibération cadre sur le patrimoine arboré, Jacques Nivon propose d’associer les écoles à la plantation et à la surveillance des arbres :

AU sujet du Schéma directeur des espaces économiques, il salue l’ambition métropolitaine en faveur de la croissance économique, une croissance que nous voulons durable, respectueuse de l’environnement et surtout créatrice de richesses et d’emploi pour tous.

Sécurisation des réseaux de Vif, Varces et Le Gua, amélioration du réseau de Séchilienne, poursuite de l’harmonisation des prix de l’eau et de l’expérimentation du tarif social de l’eau (près de 9500 ménages concernés en 2017)… Christophe Mayoussier présente en conseil le rapport annuel sur la qualité et le prix du service public de l’eau.

Raphaël Guerrero présente les différentes délibérations relatives au budget principal et aux budgets annexes de la Métropole ainsi qu’à la fixation de la taxe GEMAPI.

Jean-Luc Poulet intervient au sujet du doublement de la prime air bois : utiliser un appareil performant c’est améliorer la qualité de l’air mais c’est aussi offrir une opportunité pour la filière locale du bois de chauffage. Nous devons l’aider à se structurer pour utiliser un bois de meilleur qualité donc moins polluant, développer des emplois non délocalisables, diminuer le trafic routier et réguler la forêt qui continue d’avancer sur notre territoire.

Guy Jullien présente le protocole d’accord entre la Métropole, les villes d’Echirolles, de Grenoble et la société Klépierre pour l’extension et la requalification de Grand’Place : il a pour objet de garantir la cohérence du projet avec les enjeux de la centralité Sud mais aussi ceux de l’équilibre commercial de notre territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *