La Métropole: qu’est ce que ça change?

Au premier janvier 2015, la Métro et ses 49 communes est devenu Métropole. Ce passage en métropole est le fait de la loi MAPTAM  (Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles) du 27 janvier 2014, dans le cadre de la réforme territoriale. Elle a donc pour conséquence la création par décret ministériel de 14 Métropoles dont Grenoble. Un nouveau statut qui permet la prise en charge de nouvelles compétences, et en conséquence le développement de nouveaux services publics. Quelques exemples emblématiques :

 

  • Eau potable : la Métropole sera en mesure de maîtriser l’intégralité du cycle de l’eau, de la production à l’assainissement.
  • Voirie : la Métropole prend en charge l’intégralité du réseau de voirie, permettant d’offrir une gestion équilibrée de la voirie des 49 communes.
  • Urbanisme : la gestion métropolitaine de l’urbanisme est une avancée essentielle pour une plus grande harmonie entre les 49 communes de la Métropole. Ainsi, elle permet une harmonisation essentielle des plans locaux d’urbanisme, qui sont réunis dans le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI).
  • Tourisme : La Métropole offre la possibilité d’une meilleure valorisation de l’environnement naturel exceptionnel qui entoure l’aire grenobloise. Développer le tourisme à l’échelle de la Métropole c’est aussi développer un secteur porteur en termes d’emplois et d’image à l’international.
  • Développement économique : La Métropole crée et gère les zones d’activité économiques, favorisant le développement de l’innovation et de la compétitivité à l’échelle de la Métropole.
  • Energie : A compter du 1er janvier 2015, la Métropole obtient la concession de la distribution publique d’électricité et de gaz. La Métropole porte aussi le projet de transition énergétique, avec le développement des énergies renouvelables.