Loading…

Communiqué de Sylvain Laval, Président du SMMAG


En matière de politique cyclable, comme dans les autres domaines, le SMMAG compte passer à la vitesse supérieure en changeant de braquet  

Suite à l’adoption hier par une large majorité des membres du comité syndical du SMMAG de la réduction de 50% sur les abonnements Métrovélo, valable pour l’ensemble des usagers sans distinction, Sylvain Laval tient à préciser que cette mesure sera naturellement maintenue si le confinement devait être prolongé. Elle entrera en application lundi 16 novembre et vise à attirer de nouveaux usagers et à favoriser la pratique cyclable. D’autres réflexions sont par ailleurs en cours, non seulement à destination des abonnés Métrovélo qui ne doivent pas être pénalisés par l’impossibilité actuelle de ramener leur vélo en agence du fait du confinement, mais aussi pour rendre à l’avenir les tarifs Métrovélo plus attractifs, en particulier ceux concernant les vélos à assistance électrique.

Dans ce contexte, je regrette que les élus du groupe UMA aient fait le choix de rester sur le bord de la route en s’opposant à cette mesure. Cette nouvelle tentative d’agitation politicienne n’est pas à la hauteur des enjeux auxquels nous sommes confrontés. Une telle agitation n’avait d’ailleurs pas eu lieu quelques mois en arrière, alors qu’aucune mesure d’incitation tarifaire pour la location de Métrovélo n’avait été mise en œuvre par le SMMAG lors du déconfinement et jusqu’à la levée de l’état d’urgence sanitaire en juillet. La gratuité du service Métrovélo durant le confinement du printemps avait par ailleurs été concentrée uniquement sur le personnel de santé (60 personnes en ont bénéficié).

Ainsi, exiger que le SMMAG décrète d’une refonte tarifaire complète du service public Métrovélo en deux minutes en séance publique ou bien en un mois, n’est ni raisonnable ni sérieux. Le SMMAG ne peut en faire autant, voir plus, sur un mois, qu’en un mandat. Nous devons tous être responsables. Il est grand temps de sortir des postures.

Par conséquent, et contrairement à ce que certains insinuent, c’est bien une large majorité d’élus qui a souhaité engager un travail collectif et rigoureux sur ces questions en concertation avec l’ensemble des acteurs et notamment des usagers. A l’issue, des évolutions seront naturellement proposées.  C’est bien parce qu’ils refusaient de s’inscrire dans ce processus que les amendements du groupe écologiste ont été repoussés. 

Fidèle à ses valeurs, le SMMAG ne s’arrêtera pas d’avancer et de pédaler. Au contraire, il compte même changer de braquet pour passer à la vitesse supérieure !

Laisser un commentaire