Loading…

Soutenir le Tichodrome pour protéger la biodiversité

Christophe Ferrari, président de la Métropole, Yann Mongaburu, vice-président en charge du défi climatique, de la biodiversité et de l’éducation à l’environnement et Simon Farley, maire de la commune du Gua, ont rencontré mardi 1er décembre les équipes du Tichodrome, dernier Centre de sauvegarde de la faune sauvage fonctionnant en Isère, afin de réaffirmer le soutien moral et financier de la Métropole.

Face aux difficultés récurrentes de la structure, difficultés encore accentuées par la crise sanitaire, celle-ci vient de lui octroyer une subvention exceptionnelle de 10 000 euros.

Jeudi 5 Mars 2020, Centre de sauvegarde de la Faune Sauvage en Isère,Tichodrome. 215 Chemin des Carrières, Le Gua. ©Grenoble-Alpes Métropole-Lucas Frangella

Martinets, écureuils, hérissons, fouines, chauve-souris, chouettes, buses…365 jours par an, le Tichodrome accueille et soigne les animaux sauvages en difficulté, malades ou blessés, en vue de les relâcher en milieu naturel. Unique en Isère, ce centre assure également une mission de sensibilisation du public à la protection de la biodiversité. Il propose par ailleurs de nombreuses conférences et animations auprès de diverses structures (établissements scolaires, associations …) et participe au suivi sanitaire de la faune sauvage et de son environnement.

C’est dans le cadre de sa stratégie en faveur de la biodiversité et des espaces naturels que la Métropole accompagne le Tichodrome depuis 2013, à travers un partenariat qui s’est renforcé d’année en année.

La Métropole a, dès 2019, relayé l’appel à l’aide du Tichodrome, en invitant toutes les collectivités locales à soutenir son action. En 2020, 41 communes, dont 16 de la Métropole, ont ainsi apporté une aide financière au Tichodrome, soit 9 de plus qu’en 2019, pour environ 10% de son budget.

Le Tichodrome vit principalement de dons, d’adhésions et de subventions publiques. Il connaît ces dernières années une augmentation importante de ses pensionnaires qui met à rude épreuve son équipe de bénévoles. Une situation que les quatre salariés présents toute l’année, et les deux postes en renfort durant l’été, ne parviennent plus à gérer seuls. Sans compter que l’ensemble des 15 bénévoles réguliers (toutes des personnes âgées) s’est mis en retrait de l’association pour se protéger de l’épidémie et que le recrutement habituel de jeunes en service civique a pris du retard avec le confinement. Autre conséquence de la crise sanitaire, l’association ne perçoit plus les revenus que lui octroyaient les événements qu’il était possible autrefois d’organiser toute l’année et qui ont dû être annulés.

Le Tichodrome
Ouvert 7 jours sur 7 de 9 à 17 h
Tel. 04 57 13 69 47
www.le-tichodrome.fr

Plus d’informations ici !

Laisser un commentaire