Un centre de distribution urbaine pour lutter contre la congestion et la pollution du cœur d’agglomération

Depuis 2012 la Métropole et le SMTC mènent conjointement une concertation sur les problématiques logistiques avec une centaine d’acteurs publics et privés. Cette démarche a abouti en janvier 2015 à la signature d’un plan d’actions pour une logistique urbaine durable. C’est l’une des actions phares de ce plan d’actions qui était en débat lors du Conseil Métropolitain du 1er juillet, avec une délibération sur le choix du consortium chargé de créer le Centre de Distribution Urbaine (CDU) de l’Agglomération Grenobloise.
Qu’est ce qu’un CDU? Il s’agit de la création d’une plateforme logistique qui permettra de capter une partie des livraisons en cœur d’agglomération afin de les redistribuer dans des véhicules plus respectueux de l’environnement.

Les objectifs de ce projet sont multiples:

-Favoriser la décongestion du cœur d’agglomération: 14800 livraisons s’effectuent chaque jour vers le centre-ville grenoblois

-Améliorer la qualité de l’air: l’activité logistique représente 10% des émissions de gaz à effet de serre et 24% des émissions d’oxyde d’azote dans la métropole.

-Rationnaliser le trajet de livraison sur l’aller et le retour, en proposant de nouveaux services aux commerçants: collecte de papiers ou de cartons, stockage déporté, ou encore livraison du commerçant au particulier grâce au CDU.

La création du CDU s’accompagne d’un changement de règlementation sur le 38000, avec la volonté sur le long terme d’interdire les véhicules de livraison polluants.

Françoise Gerbier, membre du groupe ADIS, a participé au jury de sélection du consortium chargé de gérer le CDU et est intervenue en Conseil Métropolitain pour évoquer ce dossier:

F Gerbier

« Un des points importants c’est le caractère non monopolistique du procédé: demain tout transporteur qui s’équipera d’un véhicule non polluant pourra livrer au cœur d’agglomération. Il faut également insister sur l’enjeu majeur de ce projet: lutter contre la pollution atmosphérique. Selon les dernières études, 9% des décès sont dus en France à la pollution atmosphérique. Un autre point fort du projet c’est la rationalisation des livraisons en centre-ville, et j’espère que l’on pourra élargir à l’ensemble de la Métropole. Il faut également noter le non-subventionnement du projet: le CDU ne coûtera rien à la Métropole. Enfin, les services rendus aux commerçants sont à mettre en avant, avec une valorisation de l’aller et du retour, notamment avec des services de ramassage des cartons et papiers.

 


Pour aller plus loin

-Le dossier complet sur le site de la Métropole

-L’article de France 3 Alpes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *