Conseil Métropolitain du 4 novembre – Modification des statuts SPL Alpexpo

Le Conseil Métropolitain du 4 novembre devait entériner la modification des statuts de la SPL Alpexpo, impliquant de prolonger l’existence de la SPL pour la période d’exploitation 2017-2021. Un amendement exécutif souhaité par le groupe ADIS ajoutait à la délibération la création d’un comité de pilotage poly-politique chargé de réfléchir à l’intérêt métropolitain et à l’avenir de cet équipement. Le contrat de DSP comme les statuts de la SPL pourront ainsi faire l’objet d’une révision dès 2017 au regard des conclusions de ce comité de pilotage. C’est Jean-Marc Gauthier qui a exprimé la position du groupe:

Jean-Marc Gauthier

« Ce que le groupe voulait en suscitant cet amendement, c’est avoir une réflexion collective et élargie sur l’avenir de cet équipement. La ville de Grenoble a lancé une procédure de DSP qui n’a pas abouti. Il faut nous donner collectivement un an pour acter ou non son intérêt métropolitain. Nous devons avancer sur ces 2 aspects, c’est pourquoi se donner une échéance pour faire le point avec toutes les données objectives est nécessaire.

Nous avons à répondre ensemble à plusieurs questions:

Quel rôle en tant que moteur pour notre politique économique ? Cela doit nous interroger sur les solutions à trouver pour rétablir une situation financière durable pour cet équipement.

Préserver cet outil utile et presqu’unique en France, oui mais dans quelles conditions techniques et financières ? Bien estimer l’ampleur des travaux, décider de leur bien fondé. Se positionner sur notre volonté et notre capacité à mettre régulièrement de l’argent public dans cet équipement.

On doit également s’interroger sur les raisons qui ont empêché l’aboutissement de la reprise par une entreprise privée. L’équipement est-il bien dimensionné ? Faut-il proposer des conditions plus attractives ? Proposer un contrat avec d’autres clauses ?

Toutes ces questions devront être débattues et trouver une réponse dans ce comité de pilotage et aboutiront à une orientation partagée. Nous nous réjouissons d’ailleurs qu’il regroupe les tendances politiques de droite et de gauche de la Métropole.

Nous pouvons nous féliciter d’avoir, par cet amendement, une certaine vigilance sur l’avenir de cet équipement et une démarche active sur son mode de gestion dans le cadre d’un intérêt métropolitain à décider.

Nous sommes toujours favorables à ce type de travail, de réflexions, et nous souhaitons donc que ce groupe se réunisse très rapidement, et pour notre part nous nous y inscrirons pleinement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *